Recherche

Abus, harcèlement et intimidation

Éthique sportive

Nul n'est à l’abri d'abus sexuel, de harcèlement et d'intimidation! La Fédération québécoise des sports cyclistes souhaite dénoncer ces situations, aider les victimes et guider ceux et celles qui les accompagnent.

Pour ce faire, voici quelques définitions de comportements qui n'ont pas leur place dans le sport. Ces définitions pourront vous aider à mieux comprendre votre situation. Vous trouverez finalement un certain nombre de liens au bas de cette page qui répondront possiblement à une situation personnelle ou à celle de quelqu'un que vous connaissez qui vit une situation que vous jugez inappropriée.

Qu’est-ce qu’un abus sexuel ?
« Geste posé par une personne donnant ou recherchant une stimulation sexuelle inappropriée quant à l’âge et au niveau de développement de l’enfant ou de l’adolescent(e), portant atteinte à son intégrité corporelle ou psychique, alors que l’abuseur a un lien de consanguinité avec la victime ou qu’il est en position de responsabilité, d’autorité ou de domination avec elle. » Gouvernement du Québec, Table des DPJ, ACJQ (1996).

Qu’est-ce que le harcèlement ?
Le harcèlement est un abus de pouvoir qui peut prendre, entre autres, la forme de paroles (remarques, insultes, plaisanteries de mauvais goût, surnoms, insinuations, etc.), de menaces ou de gestes de nature discriminatoire (raciste, sexiste, etc.), de brimades ou de rites d’initiation causant l’embarras ou la dégradation. Il peut être d’ordre physique, verbal, sexuel ou émotif. La présence ou la menace de représailles est un facteur aggravant dans tous les cas, en particulier lorsqu’elles sont commises par une personne en situation d’autorité. SportAide, brochure Harcèlement et abus sexuel, ça existe - Soyez attentifs.

Qu’est-ce que l'intimidation ?
L’intimidation en contexte sportif peut être physique (ex. : faire trébucher, bousculer), verbale (ex. : insulter, menacer, faire des remarques sexistes), sociale (ex. : propager des rumeurs, porter atteinte à la réputation) ou matérielle (ex. : bris de l’équipement sportif personnel, vol des vêtements de compétition). Elle est directe lorsque les gestes visent directement la cible (lors du jeu, dans les vestiaires, lors des activités d’équipe ou lors des compétitions) et elle est indirecte lorsqu’elle ne vise pas directement la cible (ex. : rumeurs, atteintes à la réputation). Lorsque l’intimidation verbale et sociale se fait par l’entremise des technologies de l'information et des communications (ex. : messages textes, courriels, blogues), on parle d’intimidation en ligne ou de cyber intimidation. À l’heure actuelle, aucune étude n’a été répertoriée sur l’intimidation en ligne entre les jeunes athlètes. INSPQ, Centre d'expertise et de référence en santé publique.

Voici quelques outils disponibles ainsi que plusieurs sites internet qui offrent de l’aide selon vos besoins.

Autres liens importants:

CCES

INSPQ

Famille Québec

SportAide

Jeunesse j'écoute

Croix-Rouge

PREVNet

Partenaires FQSC