Recherche

Paracyclisme

Nouvelles / Paracyclisme

Baie-Comeau, arrêt de la Coupe du monde en paracyclisme

jeudi, 28 septembre 2017
Jbb 2276
Crédit : Jean-Baptiste Benavent

La Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) se réjouit du retour d’une épreuve de la Coupe du monde de paracyclisme à Baie-Comeau. Hôte de deux Championnats du monde et de deux épreuves de la Coupe du monde entre 2010 et 2013, la ville de la Côte-Nord accueillera de nouveau une tranche de la série mondiale en 2018 et en 2019.

Même s’il ne s’agit pas du même comité organisateur, certaines des personnes impliquées à l’époque le seront encore pour les prochaines éditions. C’est notamment le cas de François Paquet, qui agira comme coordonnateur de la Coupe du monde au sein de Gestion SPACT, l’entreprise qui s’est vu confier l’organisation de l’événement qui se tiendra du 15 au 19 août 2018, et dont les dates pour 2019 restent à déterminer. 

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a arrêté son choix sur la candidature québécoise pour la tenue de la finale du circuit de la Coupe du monde notamment en raison du succès remporté par les éditions passées. 

« Au nom de l’Union Cycliste Internationale (UCI), je tiens à remercier Cyclisme Canada, la Fédération québécoise des sports cyclistes et la ville de Baie-Comeau pour leur précieux engagement en faveur de notre sport, et plus particulièrement du paracyclisme. Après avoir organisé pour la discipline deux Championnats du Monde UCI et autant de manches de la Coupe du Monde UCI entre 2010 et 2013, la ville de la Côte-Nord accueillera de nouveau la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI, en 2018 et 2019. Je suis pleinement confiant quant à la réussite de ces évènements, et souhaite aux organisateurs d’excellents préparatifs d’ici-là », a déclaré le président de l’UCI, David Lappartient.

« C’est un énorme privilège que d’accueillir un événement d’une telle envergure. C’est évidemment une chance exceptionnelle pour les athlètes québécois de se mesurer à l’élite mondiale et une opportunité que certains ne pourraient avoir si la course se tenait ailleurs, puisqu’ils ne se qualifieraient pas nécessairement. Ça constitue pour eux une incroyable première expérience à ce niveau de compétition », a indiqué le directeur général de la FQSC, Louis Barbeau. 

Il s’agit d’un retour attendu par l’ensemble du milieu cycliste, mais aussi pour la population, qui était tombée sous le charme des paracyclistes. « Lors des dernières éditions, les gens s’étaient déplacés en grand nombre pour assister aux compétitions, et les athlètes avaient vraiment apprécié l’accueil qui leur avait été réservé », a-t-il souligné.

Partenaires paracyclisme
Partenaires FQSC