Recherche

Paracyclisme

Nouvelles / Paracyclisme

Des ennuis n’empêchent pas Charles Moreau de finir troisième au contre-la-montre des mondiaux

jeudi, 31 août 2017
Moreau Charles2016 Rio 2
Photo Jean-Baptiste Benavent, CPC

Le Québécois Charles Moreau a récolté sa première médaille des Championnats du monde de paracyclisme sur route 2017 présentés à Pietermaritzburg, en Afrique du Sud, jeudi. Le spécialiste du vélo à main a terminé troisième du contre-la-montre de la classe H3.

L’Italien Paolo Cecchetto a été le plus rapide à franchir la ligne d’arrivée de cette course de 23,3 kilomètres. Il a arrêté le chrono à 39 min 30,59 s. Il a devancé de 25,38 secondes le Suisse Heinz Frei et de 52,39 secondes le Victoriavillois Charles Moreau.

Également en action, les Ontariens Alex Hyndman (+4 minutes 14,93 secondes) et Joey Desjardins (+5 minutes 0,78 seconde) sont respectivement aux 11e et 14e rangs.

Toujours au contre-la-montre, l’Ontarienne Shelley Gauthier a quant à elle remporté l’or chez les T1.

« Je suis bien content de ma médaille de bronze, car je n’avais pas d’attentes particulières. Ma saison a été en dents de scie et je n’ai pas progressé autant que je l’aurais voulu. Je suis donc agréablement surpris », a reconnu le médaillé de bronze qui a connu sa part d’ennuis pendant son effort en solitaire.

Avant de s’élancer, le médaillé de bronze des Jeux paralympiques de Rio a fait une mauvaise manipulation de son ordinateur de bord, ce qui a eu comme conséquence que des données importantes telles sa puissance développée, sa cadence de pédalage et sa fréquence cardiaque n’apparaissaient plus sur l’écran.

« Ces informations sont très bonnes pour nous aider à doser un effort au contre-la-montre. Nous pédalons avec les mains, alors j’ai dû arrêter de pédaler une trentaine de secondes en tout pour faire apparaître à nouveau ces informations. Après analyse, je ne pense pas que c’était assez pour aller chercher la médaille d’or, mais la deuxième place était atteignable. Disons que je ne me ferai pas avoir deux fois! »

Comme si ce n’était pas assez, Moreau a dû s’immobiliser à un des trois virages à 180 degrés en raison d’un autre participant qui lui bloquait la voie.

« Je suis resté pris derrière un Australien et une fois en haut de la côte avant de virer, il n’avait pas assez d’espace pour effectuer son virage. J’ai dû m’arrêter le temps qu’il reparte », d’ajouter le père d’un petit garçon de 14 mois et qui sera de retour en action samedi, à la course en ligne.

Les épreuves de contre-la-montre des Championnats du monde de paracyclisme sur route se poursuivront vendredi avec la présentation des catégories C et tandem, tant chez les femmes que chez les hommes.

Rédaction : Sportcom

Partenaires paracyclisme
Partenaires FQSC