Recherche

Commotion cérébrale

La commotion cérébrale est une blessure invisible causée par un coup direct à la tête ou un impact à toute autre partie du corps qui transmet une force impulsive à la tête. C’est un mouvement rapide de va-et-vient de la tête qui fait en sorte que le cerveau heurte les parois de la boîte crânienne et qui cause la commotion cérébrale. Les signes observés par l’entourage ou les symptômes rapportés par la victime peuvent varier d’un individu à l’autre et peuvent survenir jusqu’à 48 heures après l’impact.

Or, une déficience dans la détection, une répétition de commotions dans un court laps de
temps ou une mauvaise prise en charge peuvent avoir des incidences sur la santé physique et
psychologique de l’individu. Par conséquent, la prudence exige de reconnaître les divers signes
et symptômes ou les circonstances pouvant avoir causé une commotion. Il importe également
d’appliquer des procédures reconnues pour leur efficacité pour réduire l’aggravation de la
blessure et favoriser la reprise des activités intellectuelles, physiques et sportives.

À cette fin, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur propose une démarche qui
s’inspire des recommandations du rapport du Groupe de travail sur les commotions cérébrales, des
outils de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), des discussions
tenues avec des représentants du milieu de la santé ainsi que de la déclaration consensuelle de
Berlin (2017).

Ce protocole expose les mesures minimales en matière de gestion des commotions cérébrales en
réunissant les procédures, les outils de référence et une fiche de suivi. Il s’applique en présence
ou non d’un professionnel de la santé. Dans une situation où le protocole s’intègre aux pratiques
d’une équipe soignante professionnelle (ex. : thérapeute du sport, physiothérapeute, kinésiologue)
ayant une expertise en commotions cérébrales et étant sous supervision médicale, celui-ci peut
s’appliquer avec une certaine souplesse, laissant place au jugement clinique du professionnel.

*Extrait du document produit par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (disponible ci-dessous)

Partenaires FQSC