Recherche
Nouvelles / Cyclisme pour tous - BMX - Cyclocross - Montagne - Paracyclisme - Piste - Route - Sécurité

Maxim Martin et sa fille Livia s’associent de nouveau au Tour du Silence

mercredi, 17 avril 2019
Jpr Mm 364

À titre d’organisme chapeautant la bannière québécoise du Tour du Silence 2019, la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) est fière d’annoncer que Maxim et Livia Martin ont accepté d’agir à titre de co-porte-paroles du volet provincial pour une deuxième année d’affilée.

« Avec l’hiver qu’on a eu, on est impatient de profiter du beau temps et de prendre l’air. Et le Tour du Silence, qui est à la mi-mai, est le prétexte parfait pour sortir le vélo et aller rouler. Même si, tous les ans, il y a de tristes accidents impliquant des cyclistes, je sens qu’on progresse et que la fameuse cohabitation se fait de mieux en mieux », a indiqué l’humoriste, animateur et comédien Maxim Martin.

Rappelons que le duo père-fille s’est associé au Tour du Silence à la suite de l’accident qui a coûté la vie du jeune cycliste Clément Ouimet, qui était en fait l’ami de cœur de Livia Martin.

« Je me suis toujours promenée à vélo, sans vraiment penser à la question de la sécurité. Je dois avouer que je prenais ça un peu à la légère. Mais après le triste accident, je me suis rendue compte que c’était important et qu’il fallait prendre ça au sérieux », a déclaré cette dernière.

Tous deux se désolent de la violence avec laquelle certaines personnes s’expriment quand vient le temps de parler de cohabitation sur les routes. Et cela se reflète inévitablement dans le comportement adopté par certains sur la route.

« Quand on se déplace, peu importe le moyen qu’on choisit, on dirait qu’on se transforme automatiquement en chialeux. C’est ridicule, parce qu’on n’est jamais, ou rarement, un seul type d’usager. Tantôt, je peux prendre ma voiture pour me rendre à un rendez-vous, puis embarquer sur mon vélo pour aller rouler, et plus tard, me déplacer à pied pour faire des commissions. Donc, pourquoi on opposerait un usager à un autre, alors qu’il peut être tous ceux-là à la fois? Il faut qu’on apprenne à respirer et à garder le sourire. Quand on y pense, mon temps n’est pas plus précieux que le tien, et surtout, jamais aussi précieux qu’une vie », a insisté celui qui fait lui-même beaucoup de vélo, notamment en prévision d’une participation prochaine à un Ironman.

« Il faut se mettre dans la peau de l’autre. Il faut humaniser les usagers. Parce qu’au-delà de l’auto ou du vélo, on est tous des individus, et la vie de chacun a une valeur. On ne se résume pas à notre mode de transport », a poursuivi la jeune comédienne.

« L’environnement est un sujet qui devient de plus en plus important. Ma génération et les autres plus jeunes vont devoir faire face à plusieurs défis en lien avec l’environnement. Mais justement, le vélo est une belle façon de réduire notre empreinte écologique. Donc, on va être de plus en plus de cyclistes, et il va falloir que les automobilistes s’habituent à ça », a-t-elle ajouté.

Rendez-vous le mercredi 15 mai, à 18 h 30!

Cette randonnée silencieuse a lieu tous les ans, le troisième mercredi du mois de mai, simultanément à l’échelle mondiale. La randonnée s’effectue sur un parcours de 20 kilomètres au plus, le tout à une vitesse moyenne de 18 km/h, de manière à être accessible à tous. Tous les cyclistes réunis roulent en silence, escortés par des policiers. Des arrêts symboliques sont parfois effectués afin d’honorer la mémoire de défunts cyclistes. Des hommages sont aussi livrés par la famille et les proches des victimes, rappelant la pertinence d’une telle activité de sensibilisation.

L’accès est gratuit et le port du casque est obligatoire.

Pour l’édition 2019 du Tour du Silence, la 10e chapeautée par la FQSC, 24 initiatives régionales se tiendront simultanément sur le territoire québécois le mercredi 15 mai, à compter de 18 h 30.

Au traditionnel Tour du Silence s’ajoutera un volet scolaire, lequel sera présenté pour une sixième année et sous différentes déclinaisons. Ainsi, des écoles tiendront un mini-Tour et organiseront des activités afin de sensibiliser les jeunes à l’enjeu du partage de la route (visite de policiers, les règles de sécurité, jeux d’habiletés et atelier éducatif sur le maniement du vélo…).

La SAAQ, un partenaire de premier plan

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) participe à nouveau au Tour du Silence afin de poursuivre ses efforts de sensibilisation à la sécurité à vélo auprès de la population. La contribution financière de la SAAQ a permis à la FQSC de bonifier la promotion du Tour du Silence et de mieux soutenir les organisations locales qui déploient l’événement dans les régions du Québec.

Partenaires FQSC