Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche

Route

Nouvelles / Route

Pièges évités pour Hugo Houle et ses coéquipiers

mercredi, 9 août 2017
Hugo Houle
Photo Équipe cycliste AG2R La Mondiale

Le coéquipier d’Hugo Houle chez AG2R La Mondiale, le Français Rudy Barbier, s’est faufilé au troisième rang de la troisième étape du Tour Binck Bank, mercredi.

La course de 185 kilomètres reliant les villes belges de Blankenberge et Ardooie s’est terminée au sprint remporté par le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Le Belge Edward Theuns (Trek Segafredo) a été le deuxième cycliste à rallier la ligne d’arrivée.

« Le peloton est resté groupé, mais nous sentions beaucoup de tensions à cause du vent. Au final, nous nous en sommes très bien tirés. Rudy a fait un très beau sprint et ç’a conclu le beau travail de l’équipe toute la journée », a mentionné Hugo Houle qui a terminé dans le même temps que Sagan, au 107e rang. « Nous avons roulé aux avant-postes pour protéger Rudy et nos deux leaders pour le général. Nous avons travaillé fort et avons laissé beaucoup d’énergie, mais je pense que c’était nécessaire pour éviter les pièges de la journée », a-t-il poursuivi.

Les membres d’AG2R La Mondiale ont répondu présents aux deux endroits stratégiques où la course aurait pu avoir une autre tournure, mercredi. « Après le 85e kilomètre, nous allions avoir un coup de bordure, alors il fallait absolument être bien placés. Nous l’étions, mais finalement il n’y avait pas assez de vent pour créer des écarts. Il fallait aussi faire attention dans le circuit final, où il y avait une route étroite alors ça étirait beaucoup le peloton. »

Le Suisse Stefan Küng (BMC) reste en tête du classement général, en avance de quatre secondes sur son plus proche poursuivant, le Polonais Maciej Bodnar (Bora-Hansgrohe). Hugo Houle est quant à lui 78e, à 51 secondes du meneur.

L’athlète de Sainte-Perpétue est prêt pour les nouveaux défis qui se jucheront sur sa route d’ici dimanche. « Le schéma de course va changer dans les jours à venir avec des étapes plus difficiles et plus de montées. Il va y avoir plus d’action alors ça sera plus difficile de prévoir comment ça va prendre forme. »

Les cyclistes seront de retour en selle jeudi pour une étape de 154,2 kilomètres disputée entre Riemst et Lanaken, toujours en Belgique. « Il y aura un peu plus de dénivelé sur le parcours alors ça sera plus stratégique. L’étape est courte, donc ça risque de rouler vite », a prévenu Hugo Houle.

Rédaction : Sportcom

Partenaires cyclisme sur route
Partenaires FQSC