Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche
Temple de la renommée

Éric Tourville

Athlète

Intronisé en 2013

Sportif depuis aussi longtemps qu’il se souvienne, Éric Tourville s’adonne d’abord au sport de manière récréative. Avant de jeter son dévolu sur le cyclisme, le natif de Québec touche à de nombreux sports. En 1991, il décide de faire le grand saut dans l’arène de la compétition. Il prend part à sa première course, lui qui concourt alors dans la catégorie junior. L’athlète de Rimouski ne tarde pas à se faire remarquer. À l’issue de la fi nale de la Coupe du Québec en cross-country présentée au Mont-Sainte-Anne, il grimpe sur la troisième marche du podium. 

Raid Pierre Harvey

L’année suivante, il signe sa première saison complète en vélo de montagne, laquelle il entame en lion avec une victoire lors de la première tranche de la Coupe du Québec. Le porte-couleurs du club Cycle Bertin s’inscrit notamment au second rang des Championnats canadiens juniors, ce qui lui vaut une qualifi cation pour les Championnats du monde disputés à Bromont. Victime d’un bris mécanique, il se voit cependant dans l’incapacité de compléter l’épreuve.

 
En 1993, le cycliste fraîchement débarqué dans les rangs seniors termine au 33e rang à sa première participation en Coupe du monde. Il évolue alors au sein de l’équipe OGC, laquelle il représentera durant deux ans. La saison suivante débute lentement et diffi cilement. Il retrouve finalement ses repères et remporte les dernières tranches de la Coupe Canada, en plus de ravir le titre à l’enjeu des Championnats canadiens. Aux Mondiaux, il finit au 40e échelon. Un problème mécanique survenu lors de l’épreuve qualifi cative en vue des Championnats du monde de 1995 anéantit les chances du représentant de Rocky Mountain d’obtenir un laissez-passer. C’est d’ailleurs la seule année entre 1994 et 2000 où il est écarté des Mondiaux. En 1996, l’Union Cycliste Internationale (UCI) crée la catégorie U23 (moins de 23 ans). Éligible dans celle-ci, il enregistre son meilleur résultat aux Championnats du monde grâce à une 16e place.
 
De 1994 à 1999, il est sacré meilleur athlète de l’année de la discipline au Québec. Au nombre de ses plus grandes réalisations figure son titre de champion national en 1999, lequel il a obtenu en battant tous les autres Canadiens qui s’étaient imposés parmi le top-10 en Coupe du monde. Quant à sa plus grande déception, le cycliste qui a couru la majeure partie de sa carrière sous les couleurs de la formation Procycle Oryx (1997 à 2001) pointe en direction de la 54e place inscrite aux Mondiaux présentés en Suède, en 1999. Les circonstances ne lui avaient simplement pas permis de performer à la hauteur de ses attentes.
 
En 2000, il assure une belle présence sur le circuit de la Coupe du monde, en Amérique comme en Europe. Il signe, entre autres, une 22e place au Mexique, une 27e place aux États-Unis et une 37e place en Italie. Aux Championnats du monde, lesquels se tiennent en Espagne, il conclut la course au 38e rang, et ce, dans des conditions difficiles.

Ch Can 2008

L’année subséquente, il se qualifie de nouveau pour les Mondiaux, mais décide de faire l’impasse afi n de se concentrer sur ses études en médecine, avec une spécialité en ophtalmologie.

 
Par amour du sport, il effectue un retour à la compétition en 2006. Ayant fait ses preuves par le passé, le plaisir est alors sa principale source de motivation.

Img 5848
Partenaires FQSC