Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche
Temple de la renommée

Gaston Langlois

Athlète et bâtisseur

Intronisé en 2010

Gaston Langlois a d’abord connu une brillante carrière comme cycliste, ce qui lui a d’ailleurs déjà valu une première intronisation au Temple de la renommée du cyclisme québécois. Cela dit, son legs ne se limite pas à ses performances sportives. En effet, son héritage en est un beaucoup plus important. C’est pour cette raison que le Temple de la renommée lui ouvre ses portes pour une seconde fois.

Gaston 12

En 1977, alors qu’il est âgé de 45 ans, Langlois fonde avec sa conjointe, Jeannine Meunier, et Jacques Tissier l’Association des cyclistes vétérans (maîtres) du Québec (ACVQ), dont il assumera la présidence les deux premières années, en plus de faire partie de l’exécutif pendant près d’une décennie. 30 ans après sa création, l’ACVQ endosse toujours la même mission, soit celle de promouvoir les besoins et les intérêts particuliers des coureurs maîtres auprès de la Fédération québécoise des sports cyclistes et des organisateurs de course.

Acvq 87

Afin de prêcher par l’exemple, il organise, avec l’aide de Marcel Delbrassine, les Championnats canadiens sur route pour les maîtres. L’épreuve sur route se tient alors à St-Joseph-du-Lac, tandis que le contre-la-montre se déroule à Côteau-du-Lac.

Fort de cette expérience, en 1979, Langlois met sur pied la Coupe des Amériques, de concert avec Andy Lamarre. Après trois années à la barre de l’organisation, la course marque une pause, pour mieux revenir en 1986. Même s’il n’est plus impliqué au sein du comité organisateur depuis longtemps, l’ancien cycliste originaire de Montréal n’est pas moins l’instigateur de cette épreuve, qui compte parmi les plus populaires auprès des maîtres, attirant des cyclistes de partout en Amérique du Nord.
À la fin des années 90, Langlois se découvre une nouvelle passion : l’écriture. Ce n’est pas parce qu’il troque sa bicyclette pour une plume qu’il renie pour autant son amour d’autrefois. En effet, il entreprend la rédaction de sa biographie et dresse, du même coup, le portrait d’une partie de l’histoire du cyclisme (période couvrant de 1949 à 1999). Pas plus historien qu’écrivain, il consacrera presque deux années à la rédaction de cet ouvrage. Pour ce faire, il devra parcourir les archives de la Bibliothèque et tous les autres documents sur lesquels il parviendra à mettre la main. Le fruit de ce labeur : 50 ans de cyclisme, une œuvre qui tient en deux tomes.
Ayant eu la piqûre pour l’écriture, Langlois s’attaque à un deuxième ouvrage, cette fois, consacré à la course Québec-Montréal. Il retrace alors l’histoire de la plus grande classique sur route au Canada, en partant de sa toute première édition, en 1931, jusqu’à celle de 1999.
Bien qu’elle soit restée souvent dans l’ombre, il convient de souligner l’importante contribution de Jeannine Meunier, conjointe de Langlois et mère de 13 enfants. Sans elle, aucune des initiatives décrites précédemment n’aurait vu le jour. Comme quoi, derrière chaque grand homme, se trouve une femme.

Tdlr Langlois Famille

Intronisé en 1992 (Athlète)

Dès sa première saison chez les seniors en 1949, Gaston Langlois remporta les 100 milles de Trois-Rivières, la course Jonquière - Québec, ainsi que le Championnat canadien sur route, Montréal - Ste-Agathe - Montréal. En 1951, il inscrivit son nom comme vainqueur de la classique Québec-Montréal. Durant sa carrière chez les seniors, il a remporté onze titres nationaux sur route et piste, sur courte et longue distance, allant du 1/4 de mille jusqu'au 100 milles sur route. Il fut de plus élu "Monsieur cyclisme" de 1949 à 1953. De retour à la compétition chez les vétérans en 1973, il a aussi remporté 5 titres provinciaux chez les vétérans de 1973 à 1978.

Glanglois1992
Glanglois Action
Partenaires FQSC