Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche
Temple de la renommée

Louise Lalonde

Bâtisseur

Intronisé en 2014

Louise Lalonde est une grande pionnière de notre sport. Première ou parmi les quelques rares commissaires féminines à chacun des nouveaux échelons, elle a ouvert le chemin pour celles qui l’ont précédée. Louise Lalonde a été la septième femme commissaire au monde, la deuxième en Amérique, la première invitée pour le Tout féminin organisé par la Société du Tour de France. Tellement avant-gardiste à une époque où les gens doutaient des capacités féminines dans ce milieu d’hommes. Ses assignations sur le Vieux Continent ont particulièrement créé des émois, car aucune Européenne n’avait occupé le poste de commissaire dans des épreuves de ce niveau. Madame Lalonde raconte que « Michal Jekiel, alors secrétaire général de l’UCI, pensait qu’il était impossible pour une femme de travailler plus de cinq jours »; comme quoi le point de départ du travail de commissaire pour une femme partait de loin. Ses premiers Championnats du monde et Jeux olympiques ont été très difficiles, car tous ses gestes ou décisions étaient scrutés.

Louise Lalonde3

Ces embûches ont forgé la femme droite, intègre et investie qu’est aujourd’hui Louise Lalonde. Depuis ses tout débuts, il y a 47 ans, on a pu voir cette grande dame du cyclisme québécois à 350 événements nationaux et internationaux, toutes disciplines confondues, dont six Jeux olympiques et paralympiques, deux Jeux du Commonwealth, trois Jeux panaméricains, 22 Championnats du monde et trois Tours de France féminins. Et cet impressionnant palmarès ne tient pas compte des innombrables implications provinciales et régionales qu’elle n’a pas délaissées malgré ses prestigieuses assignations.

Louise Lalonde

Réelle passionnée de son sport, mais aussi des athlètes à qui elle se dédie, elle affirme même que les coureurs de son club ont été les enfants qu’elle n’a pas eus. Le club cycliste de Montréal, qu’elle a fondé en 1907 et qui est devenu Montréal Métropolitain, Montréal International, puis Myata et Evian, a occupé une grande place dans le cœur de Louise Lalonde. Elle affirme que la décision la plus difficile qu’elle ait eu à prendre a été de quitter ce club qu’elle avait mis au monde pour devenir commissaire UCI.

Et Louise Lalonde ne se contente pas d’être commissaire! Elle siège sur le Comité route et piste de la FQSC depuis 1982, sur le Comité technique des commissaires de Cyclisme Canada, aussi depuis 1982. Elle est également formatrice des commissaires sur route, piste, cyclocross et paracyclisme (niveaux provincial, national et international), en plus d’avoir été impliquée dans divers événements au cours des années. Madame Lalonde a d’ailleurs été reconnue trois fois comme officielle de l’année au Gala SportsQuébec, une fois pour le prix d’excellence FOX 40 Kitch MacPherson, décerné par Officiels Sportifs Canada, et en 2011, nommée commissaire de l’année par Cyclisme Canada.

Louise Lalonde2

Louise Lalonde vit une passion hors du commun avec le cyclisme, une passion qui irradie sur l’ensemble de la communauté. Aujourd’hui, il y a autant de femmes que d’hommes commissaires au Québec. C’est en très grande partie grâce à Louise Lalonde, une ouvreuse de parcours et une bâtisseuse de possibilités.

Dsc 0092
Partenaires FQSC