Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.

Patrice Bonneau

Athlète

Intronisé en 2007

Natif de Montréal, Patrice Bonneau doit se faire amputer au-dessus de la cheville droite, à l’âge de trois ans, en raison d’une malformation congénitale et à la suite de plusieurs opérations infructueuses pour tenter de corriger la situation.
Qu’à cela ne tienne, cela ne l’a jamais empêché de pratiquer une multitude de sports pendant toute son enfance et son adolescence. Il pratique notamment le hockey, le baseball, le football, et affectionne particulièrement le cyclisme. Il s’achète donc son premier vélo de course (Marinoni) en 1987.
En 1989, il devient membre de la FQSC en tant que coureur senior 3. Ayant pris connaissance de la présence du cyclisme au programme des Jeux paralympiques, il décide à la fin de 1990 de mettre toutes ses énergies pour tenter de participer aux Jeux de Barcelone en 1992. C’est ainsi qu’à l’hiver 1991, il fera la connaissance d’Eric Van den Eynde qui deviendra son entraîneur jusqu’à la fin de sa carrière. 
À sa première compétition sur la scène internationale, Patrice remporte le Championnat américain Open sur route, ce qui lui permet dès lors de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Barcelone en 1992. Dans la seule épreuve inscrite au programme de ces Jeux pour les athlètes de sa catégorie (LC2), il remporte la médaille d’or, devenant du coup le premier cycliste canadien à remporter l’or aux Jeux paralympiques.

Pbonneau Paralympiques

En 1993, il termine deuxième de la course sur route du Championnat de Belgique Open. De retour en Belgique en 1994, cette fois pour les Championnats du monde, il remporte la médaille d’or à la course sur route et se distingue également sur piste, en établissant un record du monde au 1000m avec un temps de 1min19.66sec. Il termine également deuxième au 200m lancé et sixième en poursuite individuelle, ce qui lui confère la 4e place à l’omnium.
En 1995, il prend part au Championnat d’Europe sur piste, en Allemagne, où il termine 7e à l’omnium, améliorant ses records personnels au 200m lancé et en poursuite individuelle. 
1996 est une année déterminante. Patrice consacre toutes ses énergies, conscient de l’amélioration importante du niveau de compétition au cours des dernières années. Dans le cadre de sa préparation paralympique, il prend part au Championnat d’Espagne Open, où il termine premier à l’omnium sur piste, 5e au contre-la-montre individuel et 6e de la course sur route. Lors des Jeux d’Atlanta qui s’avéreront ses derniers, il obtient sa deuxième médaille paralympique en remportant le bronze dans la course sur route, en plus de terminer 8e de l’omnium sur piste en dépit de meilleurs temps à vie au 200m et au 1000m. 
Patrice Bonneau met un terme à sa carrière en 1997. Au-delà de ses performances impressionnantes, une des contributions importantes de Patrice Bonneau aura été de tracer la voie à plusieurs cyclistes vivant avec un handicap.

Partenaires FQSC