Recherche

Cyclocross

Nouvelles / Cyclocross

Deux Québécoises parmi les 30 meilleures au monde

dimanche, 3 février 2019
Maghalie Rochette Mondiaux 2019
Maghalie Rochette en action à Bogense, samedi. (Crédit : Canadian Cyclist)

Les deux Québécoises en lice aux Championnats du monde de cyclocross présentés à Bogense, au Danemark, se sont frayé une place parmi le top-30. Maghalie Rochette a pris le 23e rang de la course élite, alors que Magdeleine Vallières Mill a fini 28e chez les moins de 23 ans (U23).

« Le parcours était très plat, avec une petite bute très abrupte que l’on montait et descendait quelques fois, et qui ajoutait un élément technique au parcours. Il faisait très froid, alors le sol était gelé. À quelques reprises durant la semaine, la couche de boue à la surface gelait et le parcours devenait super glissant. Par contre, la journée avant la course, il s’est mis à pleuvoir. La surface est devenue boueuse, mais pas gelée, alors pas autant glissant », a expliqué Maghalie Rochette.

La Belge Sanne Cant a décroché les grands honneurs devant les Néerlandaises Lucinda Brand et Marianne Vos, respectivement deuxième et troisième à compléter les 18,35 km de l’épreuve élite féminine. Rochette a franchi la ligne d’arrivée 3 min 33 s après la gagnante.

« Le rythme était extrêmement rapide du début à la fin. Un vrai parcours de puissance. Normalement, j’aime bien les courses de ce genre, mais avec le peu d’entraînement que j’avais fait dernièrement, parce que j’ai été malade, je manquais un peu de puissance pour suivre le devant de la course. Je faisais de mon mieux pour suivre les roues, couper le vent et rouler “smooth”, sans faire d’erreur. Au final, le résultat n’est pas particulièrement impressionnant, mais je suis contente de l’effort », a-t-elle raconté.

« La saison a eu des hauts et des bas. J’ai gagné plusieurs courses en Amérique du Nord et j’ai fait quelques top-10 en Coupe du monde, mais j’ai aussi eu plusieurs déceptions. J’ai beaucoup appris, et David et moi découvrons comment fonctionne une équipe plus indépendante. Mais les déceptions, ça fait partie de la “game” et de l’apprentissage. Et ça me motive beaucoup à revenir plus forte l’an prochain », a-t-elle conclu.

Les Pays-Bas ont monopolisé l’entièreté du podium féminin chez les U23. Inge Van der Heijden est montée sur la plus haute marche du podium accompagnée de ses compatriotes Fleur Nagengast et Ceylin Del Carmen Alvarado. La Canadienne Ruby West a décroché la 20e place. À 2 min 32 s de la victoire, Magdeleine Vallières Mill s’est inscrite au 28e échelon.

« La course était très rapide et très tactique. Je sens que j'ai beaucoup appris durant la course, et je retourne au Québec très satisfaite », a indiqué cette dernière.

Or, la performance de la Québécoise est d’autant plus remarquable qu’elle n’est âgée que de 17 ans. La jeune cycliste pour qui il s’agissait d’une deuxième expérience aux Mondiaux sera sans conteste à surveiller dans les années à venir.

Partenaires cyclocross
Partenaires FQSC