Recherche

Cyclocross

Nouvelles / Cyclocross

Maghalie Rochette est sacrée championne panaméricaine

jeudi, 8 novembre 2018
Maghalie Rochette Ch Panamericains Credit Will Matthews
Crédit : Will Matthews

« Les premiers Championnats de la saison. La première chance de gagner un maillot. Les Championnats panaméricains, c’est le moment où le champion du continent américain est couronné. Ça amène toujours beaucoup d’excitation, parce que tout le monde veut remporter les grands honneurs. Et cette année, c’était encore plus spécial. Pour la première fois, ils avaient lieu au Canada », a souligné Maghalie Rochette (CX Fever p/b Specialized) au sujet de l’événement qui était accueilli par Midland (Ontario), dimanche dernier.

Rappelons que la première édition des Championnats panaméricains de cyclocross a été présentée en 2014. « À ce moment-là, j’étais dans la catégorie U23. Et à cause de la configuration de l’horaire, la course féminine U23 était la première de la journée, ce qui a fait que je suis devenue la première personne à obtenir le titre. C’est quand même chouette. Et dimanche dernier, mon but était de répéter ma performance, mais chez les élites cette fois », a-t-elle indiqué.

Qu’en est-il du récit de course? Comment a-t-elle réussi à avoir le dessus sur ses compétitrices pour filer vers la victoire et s'emparer du titre panaméricain? « C’était très tactique. « Ellen Noble, Kaitie Keough, la championne défendante, et moi sommes restées ensembleé À quelques occassions, nous nous sommes testées. Dans un long escalier, j’ai poussé et réussi à créer un écart, que j’ai augmenté dans une section technique. Ellen a fini par revenir et a essayé de me dépasser, mais elle a chuté en tentant de le faire. Son erreur m’a permis de reprendre les devants et de les conserver jusqu’à la fin », a-t-elle raconté.

À la lumière de son début de saison canon et de sa victoire aux Championnats panaméricains, Maghalie Rochette semble bien partie pour ravir le titre national. Si la forme se maintient et que la malchance ne s'en mêle pas, elle pourrait vraisemblablement reprendre le maillot à feuille d’érable qui lui a été dérobé l’an dernier. Et c’est ce qu’on saura samedi, à l’issue de la compétition disputée à Peterborough, en Ontario.

Partenaires cyclocross
Partenaires FQSC