Recherche
Sécurité

Début de discussion avec la Société du parc Jean-Drapeau

jeudi, 4 mai 2017

Quinze intervenants se réunissaient aujourd’hui (jeudi), à 13h30, au Pavillon du Canada du parc Jean-Drapeau dans la foulée de la grogne suscitée par l’annonce de la fermeture du circuit Gilles-Villeneuve. La Société du parc Jean-Drapeau (SPJD) a alors reconnu qu’il y a eu des failles au niveau de ses communications. Elle a également pris acte de l’insatisfaction face aux plages horaire et au circuit proposés aux usagers.

Premier vrai échange

Louis Barbeau (directeur général de la FQSC), André Michaud (président de la FQSC), Marie-Ève Sullivan (directrice générale de Triathlon Québec), Marc-Antoine Ducharme (directeur général de Parasport Québec), Suzanne Lareau (présidente-directrice générale de Vélo Québec), Vincent Courcy (cycliste engagé) et Johanne Derome (directrice service de la diversité sociale et des sports à la Ville de Montréal) se sont assis avec huit représentants de la SDPJ, dont Ronald Cyr (directeur général). Physiquement absent, Pierre Lavoie (Grand défi Pierre Lavoie) s’est joint aux discussions par téléphone.

Après avoir fait un certain mea culpa, la SPJD s’est dite disposée à discuter avec les organisations dont les membres sont touchés par les mesures découlant des travaux de réaménagement qui auront lieu cet été au parc Jean-Drapeau. Un comité aviseur a donc été constitué et se réunira dès la semaine prochaine afin de trouver des solutions à court terme, soit pour la saison 2017.

Ainsi, Pierre Lavoie, un représentant de chacune des organisations interpellées (FQSC, Triathlon Québec, Parasport Québec et Vélo Québec) et un représentant des usagers siègeront pour la première fois avec les représentants de la SDPJ et de la Ville de Montréal, mercredi prochain (10 mai).

Il va sans dire que la FQSC poursuivra ses représentations afin de défendre les intérêts de ses membres et de la communauté cycliste en général, et d’assurer que des gains importants soient faits en ce sens.

Rappel des faits

L’annonce de la fermeture du circuit Gilles-Villeneuve aux utilisateurs, dont font partie les cyclistes, a été faite par le biais des médias, le 21 avril dernier. Plus tard la même journée, deux représentants de la SPJD  se sont rendus au stade olympique afin d’exposer les mesures qui seraient mises en place :

  • Fermeture du circuit Gilles-Villeneuve aux utilisateurs du 8 mai au 4 septembre, soit pendant 14 des 31 semaines lors desquelles la piste leur est habituellement accessible.
  • Une plage horaire réservée aux cyclistes a été établie de 18h à 21, les soirs de semaine, quand l’horaire de montage et démontage des événements le permet.
  • Un accès limité et partiel au site avec un segment aller-retour de 2,5 km.
  • Forte probabilité que cette situation soit la même l’an prochain (2018).

L’annonce de la fermeture temporaire du circuit Gilles-Villeneuve aux cyclistes, piétons et adeptes du patin à roues alignées du 8 mai au 5 septembre, a suscité une grogne importante et légitime de la part des usagers lésés. Ceux-ci n’ont d’ailleurs pas tardé à s’organiser pour se faire entendre et faire valoir leur mécontentement. Face à l’immobilisme des décideurs, la FQSC a sollicité une rencontre avec le directeur général de la SPJD.

Soutien important

Une lettre d’appui aux démarches menées la FQSC a été fournie par les personnes/organisations suivantes : Michel Allen (SPORTSQUÉBEC), Marc-André Fabien (Comité paralympique canadien), Pierre Lafontaine (Cyclisme Canada), Eric Lamothe (Québec en Forme), Pierre Lavoie (Grand défi Pierre Lavoie), Eric Myles (Comité olympique canadien), Chantal Petitclerc (sénatrice et ancienne athlète paralympique) et Christian Triquet (Triathlon Canada).

Partenaires FQSC