Recherche
Nouvelles / Cyclisme pour tous - BMX - Cyclocross - Montagne - Paracyclisme - Piste - Route

Mérite cycliste québécois 2020 - Dévoilement du 12 novembre 2020

jeudi, 12 novembre 2020
Mcq Nouvelle 12 11 2020

En raison de la pandémie liée à la COVID-19, la Fédération québécoise des sports cyclistes ne pouvait pas tenir son congrès annuel comme ce fut le cas par les années passées. Dans cette optique, la cérémonie du Mérite cycliste québécois, un événement annuel qui vise à souligner l'implication et les performances de nos acteurs du milieu cycliste québécois, ne pouvait donc avoir lieu en présentiel.

La FQSC a donc trouvé un moyen de souligner ses récipiendaires à l'aide d'une formule virtuelle échelonnée sur quatre jours. Du 9 au 12 novembre prochain, les 44 récipiendaires des différentes catégories en vedette seront dévoilés sur nos différentes plateformes, ce qui inclut Facebook, Instagram, YouTube et le site internet de la FQSC.

Dévoilement du 12 novembre 2020

Pour l'occasion du quatrième et dernier dévoilement de la semaine, les catégories de l'athlète féminine par excellence de l'année, l'entraîneur de l'année et l'athlète masculin par excellence de l'année dans les différents secteurs de la FQSC seront connus dès 15 heures.

Gagnants 2020

Athlète féminine par excellence de l'année

CYCLISME SUR PISTE

  • Lauriane Genest

À 22 ans, Lauriane Genest a obtenu son laisser-passer pour les Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain. Spécialiste du keirin et du sprint individuel, la pistarde lévisienne a connu une saison de rêve sur le circuit de la Coupe du monde en 2020. Le 8 décembre 2019, elle a décroché la médaille d’argent lors de l’épreuve du keirin à la Coupe du monde de Cambridge, en Nouvelle-Zélande. Elle a conclu au 5e rang du classement général de la Coupe du monde au keirin. Finalement, lors des Mondiaux qui se tenaient en Allemagne, elle a terminé au 11e rang lors du sprint avant de prendre le 16e rang lors du keirin.

CYCLOCROSS

  • Maghalie Rochette

Après une victoire lors de la première manche de la Coupe du monde aux États-Unis en septembre 2019, la coureuse de Sainte-Adèle s’est illustrée tout au long de la saison avec trois résultats dans le top-10. Elle a complété le circuit de la Coupe du monde sur la troisième marche du podium. Championne canadienne et championne panaméricaine, Maghalie Rochette a terminé au 14e rang lors des Championnats du monde qui se tenaient à Dubendorf, en février. De retour en Europe depuis le 1er octobre, elle a débuté sa saison 2020-21 en force, en remportant le cyclocross Radquer Steinmaur, en Suisse.

CYCLISME SUR ROUTE

  • Karol-Ann Canuel

Membre de la formation néerlandaise Boels-Dolmans, Karol-Ann Canuel s’est illustrée comme étant une coéquipière de luxe encore cette année. Sa meilleure performance de la saison est survenue lors de la reprise des activités en août avec une neuvième place lors de la Strade Bianche, une épreuve du World Tour en Italie. Spécialiste du contre-la-montre individuel, elle a représenté le Canada aux Mondiaux sur route en Italie à la fin du mois de septembre, où elle a enregistré le 22e meilleur chrono de la journée. Sans surprise, elle a été sélectionnée pour porter les couleurs du Canada aux Jeux de Tokyo l’été prochain.

  • Marie-Claude Molnar

Membre de l’équipe canadienne depuis 2009, la paracycliste québécoise Marie-Claude Molnar était la seule représentante québécoise lors des Championnats du monde de paracyclisme sur piste qui se tenaient à Milton en début d’année 2020. Au 500 mètres, la Québécoise a réalisé le 10e meilleur chrono avant de terminer cinquième au scratch et sixième en poursuite individuelle dans la catégorie C4. L’athlète de 37 ans vise une troisième participation aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2021.

Récipiendaires du prix athlète féminine par excellence de l'année

Entraîneur de l'année

ROUTE ET PISTE

  • Nicolas Masbourian

Ancien coureur de haut niveau, Nicolas Masbourian en était à une première campagne comme entraîneur au sein de la formation Espoirs de Laval, où il est responsable des volets développement et élite/junior. À la tête d’une équipe de 16 entraîneurs, il amène avec lui une vision intégrée du développement qui va de l’initiation en milieu scolaire jusqu’au développement d’athlètes de niveau national. Plusieurs porte-couleurs des Espoirs Laval se sont illustrés lors des Championnats québécois sur route Espoirs et Élite, en remportant une dizaine de médailles, dont trois titres de champion québécois.

BMX

  • Charles Mathys

Entraîneur dédié à l’excellence au sein du club Cycle Max, Charles Mathys a mis en place une structure d’entraînement efficace au fil des ans, où ses 129 membres ont pu se perfectionner et améliorer leur technique. En plus de son titre d’entraîneur, il a agi à titre de formateur auprès des nouveaux entraîneurs dans la discipline au Québec. 12 de ses 36 athlètes présents aux Championnats québécois sont montés sur le podium, dont quatre d’entre eux avec le maillot de champion québécois.

VÉLO DE MONTAGNE

  • Aroussen Laflamme

Entraîneur du Club cycliste Mont-Sainte-Anne depuis les quatre dernières saisons, Aroussen Laflamme a contribué à l’ascension de bon nombre de jeunes athlètes en cross-country. Grâce à son implication et son côté proactif, les membres du CC MSA ont eu droit à de nombreuses activités créatives favorisant le développement des athlètes dans un contexte compétitif. L’une de ses protégées, Marianne Théberge, s’est également illustrée lors de la Coupe du monde de Nove Mesto, en République Tchèque, en prenant le septième rang chez les athlètes âgées de moins de 23 ans.

Récipiendaires du prix entraîneur de l'année

Athlète masculin par excellence de l'année

CYCLISME SUR PISTE

  • Hugo Barrette

Le pistard madelinot Hugo Barrette s’est taillé une place sur l’équipe canadienne qui prendra part aux prochains Jeux olympiques d’été à Tokyo en 2021. Spécialiste du sprint et du keirin, le Québécois a obtenu deux résultats à l’intérieur du top-10 en Coupe du monde lors de son épreuve de prédilection, le keirin. Il a terminé au 14e rang du classement cumulatif de la discipline sur le circuit de la Coupe du monde, et ce tout en se remettant d’une grave blessure subie en septembre 2019.

CYCLISME SUR ROUTE

  • Hugo Houle

À 30 ans, Hugo Houle vient de connaître la meilleure saison de sa carrière chez les professionnels. Le coureur de la formation Astana Pro Team a réalisé la meilleure performance québécoise de l’histoire du Tour de France lors de la 12e étape avec une septième place. Au cours des 21 étapes du Tour de France, il a complété 7 étapes dans le top-20. Membre de l’équipe canadienne lors des Championnats du monde de cyclisme sur route qui se tenaient en Italie, l’athlète originaire de Ste-Perpétue a terminé l’épreuve au 61e rang.

VÉLO DE MONTAGNE

  • Léandre Bouchard

À 28 ans, l’Almatois Léandre Bouchard s’est illustré principalement sur les différents parcours en sol québécois cet été, profitant de la pandémie pour renouer avec les courses locales. Double champion québécois, en cross-country olympique et en fatbike, et champion du circuit de la Coupe du Québec, le porte-couleurs de la formation Pivot Cycles-OTE a excellé lors de la seule Coupe du monde à Nové Mesto, en République Tchèque. Il a finalement conclu sa saison avec une 26e place lors de l’épreuve de cross-country olympique des Championnats du monde en Autriche.

BMX

  • Jean-William Prévost

Spécialiste de la discipline du BMX Flatland, Jean-William Prévost s’est démarqué sur la scène internationale encore cette année. Dans une nouvelle mouture d’un événement EFISE, un événement digital à 100%, les athlètes devaient se filmer et leurs performances étaient par la suite soumises au vote du public. Après une première place lors des qualifications, il a récidivé lors de la finale en se classant premier devant plusieurs gros noms de la compétition internationale qui regroupait près de 20 nations.

Récipiendaires du prix athlète masculin par excellence de l'année

Partenaires FQSC