Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.

Piste

Nouvelles / Piste

Hugo Barrette met les pendules à l’heure

vendredi, 14 avril 2017
Barrette Hugo Portrait Coc
Photo Michael P. Hall, COC

De retour sur son vélo pour le sprint individuel, la fierté des Îles-de-la-Madeleine, Hugo Barrette, a vu son parcours prendre fin aux huitièmes de finale, vendredi, aux Championnats du monde de cyclisme sur piste à Hong Kong. Néanmoins, le Québécois s’est dit en confiance concernant l’avenir qui se dessine autour de cette nouvelle épreuve de prédilection.

« Le but des mondiaux 2017 était vraiment d’aller mettre les pendules à l’heure pour ce qui va se passer dans les quatre prochaines années. Je voulais montrer que, dans le futur, je peux gagner au sprint. Je compte me concentrer de plus en plus sur cette épreuve individuelle », a fait savoir le Québécois.

Barrette a pris le 10e rang des qualifications avec un temps de 9,892 s pour ensuite éliminer le Malaisien Mohd Azizulhasni Awang (+0,180 seconde) dans les seizièmes de finale.

« Mon plan était de faire un bon temps en qualifications. Je suis satisfait de ça, mais en même temps j’ai eu une très mauvaise ligne, alors j’ai perdu beaucoup de temps. C’est vraiment encourageant pour le futur parce que ça démontre que je peux être le plus rapide au 200 m lancé. Je suis très satisfait de mon temps, de ma vitesse et où j’en suis dans ma carrière dans le sprint. Ensuite, je me suis mesuré au nouveau champion du monde du keirin. Il est tout le temps un bon adversaire », a commenté le cycliste de 25 ans.

Sa lancée a toutefois été stoppée au tour suivant alors qu’il a été plus lent de 0,062 seconde sur le Britannique Ryan Owens.

« La course s’est bien déroulée, mais j’ai dérouté un peu à la fin et je suis presque tombé. Ça s’est réglé à la ligne d’arrivée. Dans une épreuve où tu gagnes par un centième, cette erreur m’a coûté trop cher. J’ai une petite déception pour cette course en particulier », a-t-il ajouté.

Des ailes pour Tokyo 2020

Le passage d’Hugo Barrette à Hong Kong lui a permis de démontrer qu’il a ce qu'il faut pour s’imposer au sprint individuel.

« Un top-10 aux mondiaux, j’ai fait ce que j’avais à prouver, c’est-à-dire, si je focus sur cette discipline reine du cyclisme sur piste pour les quatre prochaines années, je peux être le meilleur. Je sors d’ici vraiment confiant et ça me donne des ailes pour me rendre jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo. Ça fait très longtemps que je sais que je suis peut-être plus disposé à performer au sprint individuel, mais ç’a pris plus de temps parce que c’est un long procédé. »

Est-ce que le médaillé d’argent du keirin de la Coupe du monde de Los Angeles de février va éventuellement délaisser cette épreuve?

« J’ai de bons moments au keirin, mais quand je suis en forme au sprint, j’arrive toujours à faire de bonnes performances comme lorsque j’ai gagné aux Jeux panaméricains de Toronto. Dans la dernière année au keirin, il y a eu des hauts et des bas parce que c’est un nouveau format de course et je n’aime pas ça. Ça prend plus de spécialisation. Tout mon bagage d’expérience ne sert plus vraiment et cela n’a pas payé jeudi pour cette épreuve. C’est un peu décevant pour ça, mais je me suis bien repris aujourd’hui. »

« Je pourrais continuer à bien performer et gagner des médailles dans cette épreuve. Actuellement, c’est évident que je peux être le meilleur au keirin ou au sprint. Pour moi, je suis convaincu que je dois choisir entre les deux. Le keirin est tellement plus long qu’il y a une spécialisation qui doit venir avec ça. Dans un avenir rapproché, je crois que le sprint individuel va devenir ma discipline de prédilection », a confié le jeune homme, qui s’adonnera aussi au sprint par équipe.

Hugo Barrette reviendra maintenant à Montréal pour une semaine avant de repartir vers Hamilton pour reprendre l’entraînement.

« J’ai déjà pris trop de repos avec deux mois de congé après les Jeux olympiques de Rio. J’ai hâte de recommencer à m’entraîner, c’est ce qui me passionne et ce que j’aime le plus au monde. Nous avons un si beau programme. Il y a beaucoup de gens qui travaillent avec moi et m’aident dans mes rêves. »

La Montréalaise Kirsti Lay participera à la poursuite individuelle samedi.

Rédaction : Sportcom

Autres nouvelles
Partenaires cyclisme sur piste
Partenaires FQSC