Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche

Route

Nouvelles / Route

Le coéquipier d’Antoine Duchesne dans le top-5

mercredi, 2 août 2017
Duchesne Antoine2016 1
Photo Team Direct Énergie

Le coéquipier du cycliste Antoine Duchesne chez Direct Energie, le Français Romain Cardis, s’est classé au quatrième rang de la deuxième étape du Tour de Burgos, mercredi, en Espagne.

Le Québécois s’est quant à lui glissé au 33e rang de la course de 153 km disputée entre Ona et Belorado, dans le même temps que le gagnant. L’Italien Matteo Trentin (Quick-Step Floors) a remporté l’étape, stoppant le chrono à 3 h 38 min 54 s.

« C’était une finale au sprint assez rapide. Les derniers kilomètres ont été faits à au-dessus de 60 km/h de moyenne. Ça allait vraiment vite. Nous étions dans un faux plat descendant. C’est bien. Ça se passe bien pour nous », a indiqué l’athlète de Québec.

Le Tour de Burgos est la première course d’Antoine Duchesne depuis qu’il a dû prendre une pause d’un mois et demi en raison de problèmes de santé. « Je me sentais quand même beaucoup mieux aujourd’hui. J’ai déjà vu une amélioration depuis la première étape d’hier. Je suis content de ma forme », a-t-il dit.

Vainqueur de la première étape, Mikel Landa (Sky) est toujours en tête du classement général avec une avance de 2 secondes sur le Russe Sergei Chernetski (Astana).

Le Français Fabien Grellier est le représentant de Direct Energie le mieux classer. Il pointe au neuvième rang avec un retard de 7 secondes sur le meneur.

Antoine Duchesne occupe pour sa part le 83e rang (+4 minutes 30 secondes).

Jeudi, les athlètes disputeront l’étape la plus difficile du tour. « C’est vraiment la grosse étape, avec une finale en montée. Ça va être forçant. Vendredi, ce sera quand même plus ouvert. Je devrais aller encore mieux d’ici là, alors je vais probablement essayer d’aller de l’avant », a dit Duchesne.

Le cycliste essaie de recommencer sa saison progressivement. « J’ai souvent tendance à recommencer trop vite. Dès que je me sens mieux, j’y vais tout de suite à fond et après je retombe. Cette fois, j’essaie d’y aller étape par étape. Je me laisse le temps de revenir tranquillement », a-t-il expliqué.

Il espère être au sommet de sa forme la semaine prochaine pour le Tour de Norvège.

Rédaction : Sportcom

Partenaires cyclisme sur route
Partenaires FQSC