Recherche

BMX

BMX

Présentation du BMX

Le BMX de course : Discipline officielle des Jeux olympiques et des Jeux du Québec.

Ce sport spectaculaire où la vitesse est la principale alliée des champions se déroule sur un parcours composé de bosses, de sauts et de courbes relevées. Aux niveaux international, national et provincial, les pilotes concourent huit à la fois sur un même parcours. Au niveau régional, ils sont soit quatre ou huit. Le départ s’effectue en position d’équilibre debout à l’aide d’une grille de départ relevée. Une fois la séquence de départ terminée, la grille s’abaisse et les pilotes s’élancent à pleine vitesse sur le parcours composé de plusieurs obstacles. Le premier à franchir la ligne d’arrivée l’emporte. L’éventail des techniques à maitriser pour performer en BMX est très grand, allant du cabrage aux sauts à l’enroulement.

Piste

Le BMX de course est né à la fin des années 1960. À cette époque, ce sont principalement des jeunes qui voulaient imiter les pilotes de motocross qui se construisaient des parcours en terre battue pour rouler à vélo. C’est de là que vient l’appellation BMX qui est en fait l’abréviation de Bicycle (B) Motocross (MX). C'est seulement par la suite que les autres types de pratique du BMX sont apparus.

En 2008, le BMX a fait son introduction à Pékin comme discipline officielle des Jeux olympiques. En 2010 (Gatineau), le BMX était pour la première fois aux Jeux du Québec comme discipline officielle. La finale provinciale des Jeux du Québec en BMX s’adresse aux pilotes âgés de 11 à 13 ans. Deux garçons et deux filles constituent les délégations de chacune des régions du Québec.

Au Québec, il existe plusieurs réseaux de compétitions. Il n’est pas rare que le Québec soit l’hôte de compétitions nationales ou internationales. Quant à la Coupe du Québec, elle regroupe plus de dix épreuves réparties sur la majorité des pistes de niveau provincial au Québec.

Les pistes de BMX sont variées et n’ont pas toutes la même envergure. Certaines sont construites seulement dans l’optique d’une pratique récréative alors que d’autres permettent la tenue de compétitions.

Pour Site

Le Dirt, la rampe, le street et le flat

Le BMX de course est la seule discipline actuellement supportée par la Fédération québécoise des sports cyclistes. Néanmoins, il importe de préciser que le Dirt est probablement la discipline la plus proche du BMX de course. Ces deux sports se pratiquent sur des obstacles en terre battue. Alors que les pilotes de course cherchent à franchir les obstacles le plus rapidement possible, les adeptes de Dirt cherchent le plus d’amplitude possible afin de pouvoir effectuer des manœuvre acrobatiques dans les aires.

La rampe et le street sont également des disciplines acrobatiques. Les amateurs de rampe pratiquent le BMX à l’intérieur des skate parks alors que ceux qui font du street utilisent le mobilier urbain.

Le flat est une variation du BMX davantage artistique. Les adeptes de flat effectuent généralement leurs manœuvres au sol pour effectuer une grande variété de figures en utilisant le vélo sous toutes ses formes.

Compilation des chutes en BMX
Dans le but de compiler des données sur les chutes reliées au BMX, un questionnaire a été rendu disponible en ligne. Ce formulaire peut être rapidement rempli avec un téléphone intelligent, une tablette ou un ordinateur (internet requis). Celui-ci est en lien avec les chutes survenues à l'entraînement et/ou lors de courses locales et provinciales. Tous les membres, parents et entraîneurs peuvent le remplir en deux minutes seulement. Note importante : ce questionnaire ne remplace pas le rapport d’accident obligatoire pour les assurances.

Partenaires BMX
Partenaires FQSC