Recherche

Cyclocross

Nouvelles / Cyclocross

Deux victoires à Cincinnati pour Maghalie Rochette

lundi, 28 octobre 2019
Maghalie Rochette Cincinnati CX
Wil Matthews

La spécialiste du cyclo-cross, Maghalie Rochette, a démontré toute l'étendue de son talent encore une fois cette fin de semaine, alors que la coureuse québécoise a remporté les deux courses du Cincy cyclocross, deux événements classés C1 selon l'UCI, à Cincinnati.

Maghalie Rochette a pris le temps de nous livrer ses impressions à l'issue de sa compétition dimanche. Dès l'annonce du calendrier de cyclo-cross par l'UCI, les dates du 26 et 27 octobre étaient encerclées. Toutefois, son plan aurait bien pu changer. C'est du moins ce qu'elle a raconté dans son infolettre.

« À mon retour de la Coupe du monde de Berne, j'ai été un peu malade. Dans les faits, je n'étais plus certaine si j'allais être en mesure de faire le voyage pour prendre part à la compétition en fin de semaine dernière, à Cincinnati. Cette décision allait prise au jour le jour, mais mercredi dernier, je me sentais bien. En plus, les prévisions météorologiques dans la région de Cincinnati annonçaient d'importantes précipitations. À partir de ces informations-là, nous étions convaincus que je devais y aller », a expliqué Maghalie Rochette.

Motivée et accompagnée de son entraîneur et conjoint David Gagnon, la Québécoise a été dominante d'entrée de jeu. Lors de la première course samedi, Rochette a complété le parcours en 40 minutes et 46 secondes. Elle a coiffé au fil d'arrivée sa plus proche poursuivante, la coureuse française Caroline Mani (Pactimo/Colorado Proud), et ce, par près d'une minute et demie. La Canadienne Ruby West a complété le podium.

Cette victoire est encore plus significative pour l'athlète de Sainte-Adèle, puisqu'une course dans la boue est bien différente qu'une course sur un site sec.

« J'ai une bonne saison jusqu'à présent, mais je me suis battue dans les courses boueuses, ça devenait même frustrant par moment parce que j'étais confortable dans la boue avant. C'est pourquoi on voulait absolument participer à cette course de Cincy CX. C'est fou quand on y pense, puisque c'est seulement lorsque le terrain est boueux qu'on peut pratiquer ces situations de courses », a-t-elle philosophé.

Avant de prendre le départ, la coureuse a sillonné certains segments autour du parcours avec son conjoint. Celui-ci lui a même prodigué certains conseils à partir de ses observations. Une situation qui a grandement aidé.

« C'était vraiment plaisant comme entraînement avant la course! Il voyait plusieurs détails qui m'ont échappé à première vue. Il a une approche minutieuse et intelligente de la discipline, mais surtout une vision différente de la mienne. Quand la course a commencé, j'ai finalement trouvé mes repères et mes vieilles habitudes techniques dans la boue. J'étais finalement capable de rouler fort quand je pouvais, puis de rester calme dans les autres moments », s'est-elle confiée sur son infolettre dimanche.

Deux victoires en 48 heures

La deuxième journée de compétition a été bien différente de la première. Le soleil s'est montré le bout du nez, puis le site de compétition s'est asséché. Le travail sur le parcours était totalement différent pour Maghalie Rochette.

« C'était une course à vive allure! Je me suis principalement concentrée sur l'exécution aujourd'hui, notamment les accélérations rapides dans les virages et garder une bonne cadence de course. J'ai été en mesure de me donner une avance sur les autres coureuses dès le premier tour, puis je l'ai maintenu jusqu'à la ligne d'arrivée. Les filles formaient un petit groupe de chasses derrière moi, puis elles mettaient de la pression. Malgré tout, je suis restée concentrée du début à la fin », a-t-elle expliqué.

Après un beau périple dans la Vallée de l'Ohio, Maghalie et David sont revenus au Québec avec plus d'expérience dans leurs bagages.

Partenaires cyclocross
Partenaires FQSC