Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche

Route

Nouvelles / Route

Canuel de retour, Duchesne abandonne et Houle change de vélo

samedi, 25 février 2017
Canuel Karol Ann

Des coéquipiers de Karol-Ann Canuel, Joëlle Numainville, Hugo Houle et Antoine Duchesne se sont classés parmi les 10 premiers samedi dans le cadre du Circuit Het Nieuwsblad, première semi-classique pavée belge cette saison et épreuves du World Tour de l’Union cycliste internationale.

Chez les femmes, la Néerlandaise Lucinda Brand, de l’équipe Sunweb, s’est imposée en solo avec un temps de 3 h 19 min 58 s après 122,3 kilomètres de course, au départ et à l’arrivée de Gand. Ses compatriotes Chantal Blaak, coéquipière de Canuel chez Boels Dolmans, et Annemiek Van Vleuten (Orica Scott) ont respectivement terminé deuxième et troisième, en recul de 15 secondes.

Quant à Numainville, membre de la formation Cylance Pro Cycling, elle a vu ses équipières espagnole Sheyla Gutierrez et britannique Dani King finir huitième et neuvième, à 1 minute et 47 secondes de la gagnante.

Canuel, 36e avec 2 minutes et 37 secondes de retard, était plutôt satisfaite des résultats. « Ç’a bien été en général, avec la deuxième place pour Chantal. C'est bien d'être sur le podium. Il y a eu un peu de malchance aussi avec quelques chutes pour les filles, mais ç’a bien été dans l'ensemble. »

La Gatinoise était contente de son travail à sa première course de la saison. « Mon but était surtout de positionner les filles aux moments-clés et de rouler en avant à certains moments. Je suis contente de mes sensations sur le vélo. »
Numainville, de Laval, a été la 103e et dernière athlète à croiser la ligne d’arrivée, 14 minutes et 13 secondes après Brand.

Sortie mouvementée pour Houle et Duchesne

Du côté des hommes, le Belge Greg Van Avermaet (BMC) l’a emporté au sprint en devançant respectivement le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) et son compatriote Sep Vanmarcke (Cannondale-Drapac). Le trio a roulé les 198,3 kilomètres de l’épreuve en un temps de 4 h 55 min 06 s.

Oliver Naesen, a été le meilleur représentant d’AG2R La Mondiale, l’équipe de Hugo Houle. Le Belge s’est classé septième, en recul de 52 secondes. Le Français Adrien Petit, coéquipier d’Antoine Duchesne chez Direct Énergie, a pour sa part terminé 10e, à 58 secondes.

Une chute a embêté les deux Québécois et forcé Duchesne à l’abandon. « J’avais quand même beaucoup d’ambitions aujourd’hui, mais il y a eu une grosse, grosse chute en avant du peloton, juste avant le (mont) Taaienberg, dans le secteur où c’est toujours un peu là que ça se décide », a précisé l’athlète originaire de Saguenay.

« Ç’a chuté parmi les 15 premiers du peloton, sur un petit secteur pavé. La route a été complètement bloquée et je suis tombé dans le tas. Mon vélo était pris sous les autres vélos, avec une double crevaison et le volant à l’envers. Le temps que l’auto arrive, ma course était finie. »

Quelques-uns des favoris ont aussi dû abandonner après cet incident, notamment le Belge Tom Boonen (Quick-Step Floors) et le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha).

« Je me sentais super bien. J’avais bien passé le secteur d’avant, j’avais réussi à bien me positionner et j’avais de très belles sensations. Je suis quand même vraiment déçu », a ajouté Duchesne, qui pouvait toujours se consoler à l’idée qu’il était sorti de sa mésaventure sans même une égratignure.

Dérailleur foutu

Houle, 76e, au cœur d’un groupe qui a fini à 7 minutes et 49 secondes du vainqueur, a également été ennuyé par la chute avant le Taaienberg, sans toutefois en subir d’aussi lourdes conséquences. « J’ai dû poser le pied à terre et courir dans le fossé pour passer au travers la chute. Heureusement, j’avais réussi à rester sur mon vélo. »

L’athlète de Sainte-Perpétue en était alors à sa seconde anicroche dans la journée. « J’avais déjà eu une première malchance. Un coureur avait arraché mon dérailleur juste avant le Kruisberg, le premier mont assez technique si on veut. »

Après avoir pris possession d’une autre monture, Houle était reparti, mais il a ensuite poursuivi en mode « rattrapage » pour le reste de l’épreuve.

« Malgré tous les pépins, le changement de vélo et tout, je suis quand même satisfait de ce que j’ai fait. La malchance, c’est quelque chose que tu ne contrôles pas. Physiquement, je me sentais bien. »

Guillaume Boivin, porte-couleurs de l’Académie cycliste d’Israël, était également en action au Circuit Het Nieuwsblad samedi. Le Montréalais a pris le 113e rang, en retard de 11 minutes et 37 secondes.

Autant Duchesne que Houle espéraient une journée plus tranquille dimanche, toujours en Belgique, pour Kuurne-Bruxelles-Kuurne, une compétition 1.HC de l’UCI.

Rédaction : Sportcom

Partenaires cyclisme sur route
Partenaires FQSC