Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche

Route

Nouvelles / Route

Lex Albrecht, décorée de bronze aux Jeux de la Francophonie

jeudi, 27 juillet 2017
20170727Lexalbrecht
Crédit photo : Émilie Bouchard Labonté

La Québécoise Lex Albrecht est grimpée sur la troisième marche du podium à l’issue de la course sur route disputée lors des Jeux de la Francophonie, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Son compatriote Félix Côté Bouvette s’est, quant à lui, arrêté au pied du podium, en quatrième place. 

C’est sous une chaleur accablante que les 21 compétitrices en lice se sont engagées sur le parcours constitué d’un circuit routier de 54 kilomètres et d’une boucle de 8 kilomètres, laquelle devait être complétée à plusieurs reprises. 

« Le plan de match était de durcir la course dès le début, et c’est ce que les filles ont fait », a indiqué, d’entrée de jeu, l’entraîneur Pascal Morin.

Dans les premiers kilomètres, le peloton a explosé et plusieurs compétitrices se sont fait larguer. À peine 10 kilomètres après le départ, cinq coureuses, dont deux Québécoises et deux Françaises, se sont échappées. Le groupe de tête, où se trouvaient Elisabeth Albert et Frédérique Larose-Gingras, a maintenu son avance, qui n’a toutefois pas dépassé la minute. Partie en chasse, une autre coureuse de la France s’est jointe aux fuyardes, portant à trois leur nombre de représentantes.

« On était rendu en désavantage numérique dans l’échappée. Donc, une par une, les filles ont essayé de les rejoindre, et elles ont presque toutes réussi. Il y a eu une autre tentative d’échappée faite par Frédérique et une Française, l’éventuelle gagnante. Mais le peloton est revenu et Frédérique s’est fait reprendre au sprint final », a-t-il poursuivi.
 
Elisabeth Albert, Frédérique Larose-Gingras et Alizée ont également percé le top-10, décrochant les cinquième, sixième et huitième places. Gabrielle Pilote-Fortin et Adriane Provost, deux autres athlètes originaires de la Belle Province, se sont inscrites aux 11e et 13e échelons.
 
Le récit de l’épreuve masculine qui mettait en scène 82 cyclistes est tout autre. « Le peloton est arrivé groupé sur le circuit. À 80 kilomètres environ, deux Français, un Suisse, un Marocain et Félix [Côté Bouvette] sont partis. Ils ont roulé jusqu’à l’arrivée, sans être rejoints. L’écart a atteint près de trois minutes à un certain moment. Un des Français est parti en échappée avec deux tours à faire. Félix a travaillé fort pour boucher le trou, mais ça n’a pas marché. Il a donné tout ce qu’il avait pour tenter de faire un podium », a raconté le président de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), André Michaud, qui est responsable de ce projet. 

Quatre autres porte-étendards du fleurdelisé étaient des partants; Olivier Brisebois, Simon-Pierre Gauthier, Elliott Doyle et Jean-François Soucy ont respectivement terminé 6e, 14e, 16e et 26e.

Au terme de la course sur route, seule épreuve cycliste présentée dans le cadre de l’événement multisports, le Québec s’est classé deuxième chez les femmes et troisième chez les hommes.
 
« Il devait y avoir à peu près 10 000 personnes autour du circuit urbain. C’était impressionnant. J’ai jamais vu ça », a souligné Morin, au sujet de l’imposante foule venue assister aux épreuves cyclistes. 

Partenaires cyclisme sur route
Partenaires FQSC