Notre site fait l’objet d'une refonte complète. Pendant la transition, visitez ce lien pour consulter nos archives.
Recherche

Route

Nouvelles / Route

Un coéquipier de Duchesne dans le top-5

vendredi, 26 mai 2017
Duchesne Antoine2016 1
Photo Team Direct Énergie

Le coéquipier d’Antoine Duchesne chez Direct Energie, le Français Sylvain Chavanel, s’est glissé au quatrième rang du contre-la-montre de la troisième étape du Tour de Belgique, vendredi. Le Québécois a quant à lui pris le 55e rang.

C’est l’Autrichien Matthias Brandle (Trek-Segafredo) qui a enregistré le meilleur chrono sur la distance de 13,4 km. Il a franchi l’arrivée en 15 min 40 s, devançant de 14 secondes son plus proche rival, l’Allemand Tony Martin (Katusha-Alpecin).

Duchesne a pour sa part stoppé le chrono à 1 minute 13 secondes du gagnant.

« C’était mon retour sur un contre-la-montre depuis ma fameuse chute à Paris-Nice. Je me sentais bien. J’ai donné tout ce que j’avais, mais ce n’était pas suffisant. J’ai terminé 15 à 20 secondes au-dessus de ce que je m’attendais à faire », a indiqué Antoine Duchesne. 
Grâce à sa quatrième place du jour, Chavanel a remonté au sixième rang du classement général avec un retard de 25 secondes sur le Belge Wout Van Aert (Veranda’s Willems Crelan) qui trône au sommet.

« Il entre dans la dispute des places au général maintenant, alors c’est positif. Nous allons voir où ça va nous mener demain, mais c’est déjà super d’avoir gagné la première étape », a expliqué le Québécois.

Samedi, une étape montagneuse de 184 km attend les cyclistes à Ans. Antoine Duchesne espère aider son équipe à faire bouger la course.

« L’étape va être très dure, confie Duchesne. Avec mon petit pépin à la mi-course d’hier, je suis super loin au général. Demain, j’espère être dans une bonne journée. Les bosses pourraient bien me convenir, alors je vais essayer d’animer la course et d’y prendre plaisir. Je vais peut-être essayer une échappée si l’occasion se présente. »

Après un hiver difficile, le cycliste de Québec essaie de retrouver la condition physique dans laquelle il aimerait être à cette période de l’année. Son objectif est d’être à son meilleur dans deux semaines pour le Tour de Suisse.

Rédaction : Sportcom

Partenaires cyclisme sur route
Partenaires FQSC